Émissions de radio – Les richesses du terroir / Free Son

Les richesses du terroir

Enregistrement de l’émission « Les Richesses du Terroir » de Canal B MONSIEUR ROUX + NIMH + MATMON JAZZ : en live + ITW

Mercredi 24 octobre à 20h
Bistrot de la Cité Rue Saint-Louis 35000 Rennes – 02 99 79 24 34
Entrée libre

Un tour de France hebdomadaire de l’actu musicale rock, pop, chanson, hip-hop… Tibo alterne découvertes, confirmés, bootlegs, reprises et une bonne dose de groupes rennais dedans.

 

Monsieur Roux

Repéré pour ses textes mordants et son sens de la formule, Monsieur Roux a sorti 2 albums depuis 2007. 60000 exemplaires vendus plus tard et des centaines de concerts à travers le monde, après une pause bien méritée et de nombreux voyages, c’est rempli de sons étranges et de rythmiques venus d’ailleurs que Monsieur Roux enregistre son nouvel album. Un 3e album tout en douceur et en rythme. A découvrir en avant-première.

Site web

 

Nimh

Musique-Sourire ou Pop ensoleillée, Nimh est à l’origine le projet de deux frères. Après une pause d’un an consacrée à l’écriture d’un premier album, Nimh prendra la route début 2013 pour une tournée en groupe. Un petit bonheur sonore.

Facebook

 

Matmon Jazz

Le nouveau projet de Ordoeuvre, « Matmon Jazz » exploite tous les atouts de ce DJ émérite : technique, composition, feeling et passion pour une parfaite alchimie musicale, un délice jazz nappé de beats Hip Hop. Les platines sont devenues des instruments à part entière, chaque scratch est un sax, un piano, une voix… Inspiré par des artistes tels que Dave Brubeck, Julien Loureau ou encore Kid Koala, son projet est un véritable hommage au jazz, au métissage, aux sources du Hip Hop.

Facebook

 

Free Son

Emission « FREE SON » en direct sur CANAL B : ITW des groupes MANCEAU + JUVENILES + WANKIN’ NOODLES + THE POPOPOPOPS + SUCCESS + LIZ BASTARD en live + FRANK DARCEL (auteur de Rok 1 & 2)

Vendredi 26 octobre de 18h30 à 20h
Bistrot de la Cité Rue Saint-Louis 35000 Rennes – 02 99 79 24 34
Entrée libre

Ça part dans tous les sens, et c’est tant mieux. Free Son recevra cette fois-ci la fine fleur rennaise et d’autres invités de marque pour rendre hommage à la scène locale, avec The Popopopops, Manceau, Juveniles, The Wankin’Noodles, Success, Frank Darcel et Liz Bastard (en live)

 

Liz Bastard

Échappée du duo Del Cielo, Liz Bastard vole désormais de ces propres ailes. Des ailes sombres qui s’abattent sur le monde de la chanson française telles des volutes noires portées par une innocence trompeuse. Proche de l’univers de Dominique A, dont elle fera les premières parties en novembre, Liz Bastard livre un univers rock tendance franchement noise, emporté par des textes en français et en anglais d’une rare acidité.

 

Frank Darcel

Ex-guitariste de Marquis de Sade, d’Octobre et maintenant de Republik, il est également auteur avec les plus fines plumes de Rok 1 & 2 (l’histoire du rock en Bretagne des années 1960 à nos jours). Le Tome 2 est à paraitre en février 2013.

Manceau

Le Breton est voyageur, et sait à merveille laisser son empreinte de par le monde. Et les rennais de Manceau ne dérogent pas à la règle. Après avoir charmé le Japon avec leur EP On a mellow day, Julien, Vincent, Samuel et François, voix suaves et grands mélodistes, la désinvolture sautillante, se sont illustrés sur les scènes du Main Square Fest ival , des Francofol ies ou encore des Transmusicales.

Parrainés par Xavier Boyer et Pedro Resende (Tahiti 80) qui ont produit leur premier opus, le subtil Life Traffic Jam sorti cette année, ils nous livrent un univers où l’on s’imagine facilement les pieds nus dans l’herbe, un épi de blé coincé dans la bouche, tenant Eliot Smith et Neil Hannon dans chaque main pour une épopée bucolique, affichant la plus extrême des coolitudes.

Site web | Facebook | Myspace

Juveniles

Adulés par la toile autant que par les médias, Juveniles revendique haut et fort sa jeunesse et sa fougue. Et si certains sont facilement tentés de les faire rentrer dans la case hype du post punk no-wave, ils n’en n’ont pas moins réussi à retirer leur épine du jeu.

Avec un premier EP remarqué dont les premiers singles, We Are Young et Ambitions parus chez Maison Kitsuné, des titres remixés par des pointures telles que Yuksek ou Breton, et une moyenne d’âge de 25 ans, ces musiciens post-adolescents ont fait sensation aux dernières Transmusicales, avant de parcourir les scènes internationales et d’aller à la rencontre d’un public déjà conquis. Jeunes, certes, mais pas passéistes. S’ils ont su payer leur tribu à ceux qui les ont précédés, de Taxi Girl à New Order tendance Blondie, Jean-Sylvain, Pierre et Thibaut sont de ceux qui savent sans cesse se réinventer, et qui sont capables de bâtir, au dessus de ruines antiques, de nouvelles cités d’or.

Site officiel | Facebook

Wankin’Noodles

Laissons parler ceux qui disent du rock français qu’il est nombriliste et un peu mou. Ils n’ont certainement pas écouté les Wankin’Noodles. Doués d’une énergie live à faire pâlir les bêtes de scène les plus expérimentées, performers d’un art total, ces quatre garçons dans la tempête sont un des groupes les plus à suivre du moment.

Entre rock sixties et textes crus, et surtout un album, Tu dormiras seule ce soir enregistré en live à l’UBU (la scène rennaise qui les a en quelques sortes vus naître), les Wankin’Noodles offrent un son brut et énergique tout en passant de la langue de Shakespeare à celle de Voltaire avec un naturel troublant, qui a déjà séduit de nombreux
programmateurs. Lauréats du « Fair 2013 », la force tellurique de ce groupe 100% rennais a de quoi faire trembler les dieux du ciel.

Myspace | Facebook

Success

Le 8e jour, estimant qu’il l’avait bien mérité, Dieu créa Success. Rien que ça.
Un divin Mashup d’électro-rock de ce qu’il avait déjà engendré de mieux : pas mal de Stooges, un trait de Run DMC, un doigt (bien tendu) d’AC/DC et un soupçon de Kraftwerk… Comme il leur fallait un berger, Il leur donna Mister Eleganz, velu pour les guider – lui qui offre des poils de son Torse Céleste à la fin de chaque concert. Lui et ses trois apôtres: guitare/batterie/machines, prêchèrent de par le monde (Chine, Russie, Asie duSud-Est…) quelques 150 célébrations (Marsatac, Rock en Seine, Transmusicales…).

Leur premier miracle ? « Girl from New Orleans », tube iconique de 2008. Puis vint l’opus « Hard to Come back » qui eut l’honneur de figurer au côté de Mozart et Metallica sur la B.O.F du Blockbuster païen « Zombieland ». Aujourd’hui enfin, l’Album nous arrive. L’attente des fidèles n’aura pas été vaine. « Social Network Junkies » se prépare à devenir le plus gros phénomène de tout leur temps. Mixé dans le Suffolk au sein même du Monkey Puzzle Studio, il se démarque par sa richesse de styles, sa puissance libérée et libératrice, par son efficacité jouissive et ses riffs électro-cuttés… Sa mission : faire oeuvre d’oecuménisme pour qu’enfin la paix règne entre toutes les chapelles musicales. Jusqu’où iront-ils ? Dieu seul le sait. Et encore…

Myspace | Facebook